Ce n’était pas la flemme, pas le manque de temps ou d’envie. Pas de page blanche. C’était quelque chose comme le manque d’inspiration. La difficulté d’innover, de continuer sur une lignée. Parfois j’abandonne un petit peu, juste avant la fin. Juste avant l’aboutissement. Trop de questionnements stériles.

Je me lasse très vite. Mais il ne faut pas se lasser de ce privilège là. Celui d’avoir une vague d’onde positive lorsque j’écris un tout petit peu. Ce blog aura trois ans en décembre. Cela m’a demandé du courage. Plus précisément un oubli de la honte. Un démantèlement de la pudeur. J’ai raconté plus que ce que je n’aurais pensé.

Chaque article demande une forme d’impudeur. Un très léger don de l’intérieur de soi. J’aimerai relire mes articles, les tous premiers surtout. Cela demande un retour en arrière trop vertigineux. J’ai toujours une forme de géne. Il y’a toujours un petit truc que je changerai, un petit truc dont j’ai honte. Perdre la peur du ridicule est une forme de maturité. Comme si l’on ne cherchait plus à contrôler son image.

Ce blog existe toujours et pour longtemps encore. Ce n’est pas grâce à moi. C’est grâce aux gens réels et virtuels. Une amie m’a poussé au tout début, puis tous les encouragements continus m’ont propulsée. Tout ce que j’ai vécu grâce à vous… Je voulais donné aux gens l’envie d’aventure puis finalement c’est l’exacte inverse qui s’est produit. Ce blog a vécu grâce à vous

Il m’insuffle quelque chose, je reçois une énergie collective. Je pourrais peut être écrire un peu mieux, un peu plus souvent. Je manque vraiment de foi par moment mais je sais que sur le long terme l’envie est toujours présente. Parfois j’en ai marre d’écrire sur un ordinateur ou sur mon téléphone. J’aimerai parfois prendre un stylo, un papier. Pour qui et surtout pour quelle raison ? Je passe tellement de temps sur mon portable. je perds parfois l’envie d’écrire sur mon blog. Ces moments devraient être distincts.

Promis je ne laisserai jamais cet espace devenir inerte et moribond.

28 Comments

  1. Aucune honte à avoir car ton blog n’est en rien impudique mais simplement (ou plus que simplement) le reflet d’une passion du voyage que tu nous offres généreusement avec des idées aussi pour ceux qui hésitent sur un lieu pour lequel déposer sa valise. Et quand on voit le nombre de tes lecteurs c’est évident que ton blog est riche d’interactions positives. Alors continue pour toi d’abord, l’essentiel et pour nous : merci.

    Aimé par 1 personne

  2. Hello, je te souhaite un bon retour… J’ai lu ton article et je te comprends. J’ai repris l’écriture après un an de off, et ça me fait du bien. Mais j’ai toujours un mal fou à écrire sur PC. Je préfère le bon vieux papier stylo, de préférence loin du bureau pour trouver inspiratio. Je saisis le texte, le peaufine. Merci infiniment pour ton partage. Bonne continuation. Bises

    Aimé par 1 personne

      1. Totalement d’accord, le blog est un format plus profond, plus riche mais qui requiert une part rédactionnelle assez importante. L’impudeur est vecteur d’authenticité. Pour ma part, j’aime de moins en moins Instagram. J’ai même cessé de publier des photos de voyage. J’éprouve une forme de lassitude. J’y vois une dimension superficielle, lié au fait qu’il ressemble plus à un support marketing qu’un réseau social.

        Aimé par 1 personne

  3. Ce n’est pas toujours évident d’avoir de l’inspiration et d’être assidu car nous avons une vie bien réelle au-delà du virtuelle.

    Quoi qu’il en soit, je te (vous) souhaite un bon retour et cela m’a fait plaisir de te (vous) lire.

    Aimé par 3 personnes

      1. Un blog prend du temps surtout si l’on est soi-même l’auteur des articles publiés ; ce qui est votre cas. J’espère que vous trouverez un juste équilibre.

        Donc, au plaisir de découvrir vos nouvelles publications…

        Aimé par 1 personne

  4. Je partage entièrement l’état d’esprit de ton article ainsi que les commentaires qui s’en sont suivis. Il est important de temps en temps de prendre du recul sur les choses. Il nous permet de mieux appréhender la vie. Et ce recul, on l’a de plus en plus avec l’âge. Quant à la gêne, le ressenti d’impudeur, une forme de honte… que tu peux éprouver parfois, ces sensations resteront selon ton tempérament, mais s’estomperont un peu avec l’âge. Lorsque l’on vieillit, on prend davantage confiance en soi, on se voit dire ou faire des choses que l’on n’aurait jamais conçu, ni même imaginé en être capable avant. Il est important aussi de prendre du temps pour soi, se poser, faire un break, se laisser submerger l’esprit par des vraies questions existentielles… afin de mieux se recentrer sur soi, être en accord, en harmonie avec soi-même. Cela n’est pas une démarche égoïste, au contraire. Si tu te sens bien avec toi-même, tu sens bien avec les autres et ta paix intérieure rejaillit à l’extérieur…
    Bon retour parmi nous 🙂 Bisous 🙂

    Aimé par 2 personnes

  5. Ne doute pas de toi, continue à ton rythme. Les retours sont trop généreux. Essaie le stylo, la relation avec le texte est plus directe, et, peut-être plus inspiratrice, qui sait ? Gros bisous

    Aimé par 1 personne

  6. C’est chouette de lire ça !

    Pour un jeune blog comme le mien, c’est parfois dur de m’y mettre mais dès qu’on a des retours, c’est vraiment encourageant.

    Alors même si après 3 ans, la sensation reste la même, je continue 🙂

    Bonne continuation !

    Un copain voyageur

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s