Ces films qui nous font voyager.

airplane in sky

Un film est toujours un voyage. Le cinéma a ce pouvoir quasi magique de nous transporter, de nous emmener loin de nous mêmes, loin de nos vies. Il sublime la vie et les émotions. Alors, lorsqu’un film a pour toile de fond une aventure, le spectateur et le voyageur en nous, effectuent un double voyage.

Je voulais présenter des « films voyages atypiques ». Des films inspirant et bouleversant, présentant chacun une facette du voyage.

Pas de méprise , j’ai adoré Into the Wild ou Carnet de voyage. Ces films sont des references dans le genre road movie. Into the wild m’a même donné envie d’aller en Alaska affronter des grizzlis!

Un voyage peut prendre bien des aspects. Voyage interieur, affranchissement, quête de soi, quête des autes, retour en arrière , circonvolutions, rite iniatique, exploration, aventure, repositionnement de l’individu dans la société et dans sa propre histoire.

Ma mission auto-autribuée est de vous proposer des petits periples cinématographiques. Si un seul lecteur a envie de découvrir ou redécouvrir un des longs métrages évoqués alors ma mission est réussie!

Chacune de ces œuvres est à sa façon, une aventure  humaine (je sais, cette expession à un petit côté star ´ac énervant!)

Je serais curieuse de connaître le film qui transporte chaque lecteur vers un ailleurs. Alors :

-si à votre tour un film magique et poétique  vous a transporté dans votre vie, faites le partager… Me contacter dans les plus brefs délais.

-si vous êtes fan d’un des films évoqués , si vous aussi vous voulez réformer les goonies, si vous ne regardez plus les plus les poules de votre voisin de la meme façon depuis Chiken run, si vous vous êtes déjà imaginé au volant d’une Harley sillonnant l’Amérique alors que vous n’avez même pas le permis, si Sam Shepard est votre dieu… Me contacter de toute urgence!

-Si mon classement est étrange, tout pourri… Me contacter également mais sans urgence!

 

2001 l’odyssée de l’espace :

image

C’est  un voyage métaphysique. Une réflexion sur le progrès, les technologies, l’avenir, le passé, l’Homme. C’est un film de science fiction d’une beauté époustouflante. Chaque visionnage est différent, à chaque fois vous découvrez un détail qui modifie la perception et la lecture de cette œuvre. Aux confins de l’ Humanité un groupe de singe découvre un gigantesque monolithe noir. Cet objet change le comportement des singes et inspire l’un d’entre eux. Puisque d’un simple os il créait une arme. Soit vous considérez que c’est le début du progrès, soit vous considérez que c’est le début de la fin.

Kubrick emmene le spectateur vers l’infini. C’est un film complexe, qui soulève des questionnements philosophiques. D’ailleurs si un lecteur est disponible pour m’expliquer ce qu’il se passe à la 28mn,à la 53mn, mais aussi à la 74mn et à la 108mn!!L’auteure de ces lignes appréciera!

 

Transamerica.

image

Transamerica est le voyage au coeur de l’identité complexe d’un homme qui souhaite achever  sa métamorphose en femme. C’est un voyage de circonvolutions, fait d’un retour vers le passé.

Peu de temps avant sa vaginoplastie, il reçoit l’appel d’un ado, retenu au poste de police qui dit etre son fils. Bien qu’il souhaite tirer un trait définitif sur son passé,il quitte New-York et file en voiture direction Los Angeles. Çela aurait pu être un road trip comme un autre, sauf qu’il s’agit à la fois d’un affranchissement physique, et du rachat moral d’un père défaillant, avec pour toile de fond les paysages de l’Amérique.

 

La guerre du feu.

image

Il s’agit de la premiére fiction préhistorique. Ce film porte mal son titre. On pourrait le rebaptiser la « quête du feu ». Il marque sans doute  la première grande épopée humaine: la quête du feu. Il met en scène la découverte par l’Homme  de sa propre humanité.

Le feu est un véritable dieu,  un mystere, il est vénéré par les Ulams. Ils ont les connaissances pour l’entretenir, mais ignorent que le feu sacré peut être créé par des mains humaines. Alors, lorsque la flamme s’est éteinte, trois d’entre eux partent en quête du feu.

Sur la route (évidemment c’est anachronique! Pas de highway au néolithique!) ils feront des rencontres et découvriront des ethnies avec des niveaux de développements différents. On partage avec eux les premières émotions humaines fondamentales, le rire, la joie, l’amour, la tendresse, la tristesse. C’est un beau voyage dans le temps, qui capture les môments ou l’être humain s’humanise. Magnifique.

 

       Easy Rider.

image

Born to Be wwwwillldddddd!! Attention ce film est cultissime! Easy Rider est le film symbole et le reflet d’une génération,  » The Road Movie »!

Denis hopper et Henry Fonda, deux beatniks, sillonnent les USA en Harley Davidson. Ce sont deux Amériques qui se rencontrent en un film. Cette jeunesse hippie, libertaire des années 60, qui manifeste contre la guerre du Vietnam, écoute Jimmy  Hendrix, prend du LSD, croise sur sa route  la vieille Amérique conservatrice.

Véritable ode  à la liberté, à la jeunesse, à la folie… Easy Rider clôture les sixties, cette décennie était un doux rêve avant le désenchantement des 70’s. Les destins  de Wyatt et Billy sont une parfaite allégorie de ce qu’il est advenu des idéaux  de la jeunesse « flower Power ».

 

      the goonies.

image

Si il ne devait rester des 80’s qu’un seul film , ce serait celui ci et si il ne devait restait qu’une seule réplique dans l’histoire du cinéma ce serait celle-ci  « En 9eme j’ai triché à la compo d’histoire et géographie, en 8eme j’ai fauché la moumoute de mon oncle Matt et j’l’ai collé sur ma figure pour jouer moise  dans la fête de mon cour d’hébreu et en 7eme j’ai fait tombé ma sœur dans les escaliers et j’ai fait punir le chien… »

J’exagère peut être un peu, mais c’est juste que j’aurai adoré faire partie de la bande!

Ce film est un voyage dans l’enfance. Les goonies ne voyagent pas  mais vivent l’aventure que tout  enfant a un jour rêvé de vivre. Choco , Data, bagoo  trouvent  dans le grenier  de Mikey une carte ancienne  sensée les mener vers le tresor du pirate, Willy le Borgne. Tout les ingrédients du film d’aventure sont réunis :pirates, poursuites ,quete  du tresor, mechants italiens , amitié, pièges, squelettes…

Pour les nostalgiques des 80´s c’est aussi un voyage dans le temps et un retour vers leurs propres enfances. Mention spéciale au « look fluo aérobic 80´s » de Josh Brolin (le grand frére de Mikey dans le film). C’est peut être  le meilleur teen movie de cette décennie!

Il y’a une petite dimension sociale également (trés légère je vous le concède…). Les goonies vivent dans la ville d’Astoria, ils sont voisins et appartiennent à la middle class. Ils veulent sauver leurs maisons, condamnées à une destruction imminente, afin de construire un terrain de golf destiné aux plus fortunés. Il y’a un peu de lutte des classes chez ces jeunes aventurier. Je ne suis pas en train de dire que les Goonies sont des Blacks Panthers , qu’ils ont leurs cartes au parti communiste ou qu’ ils ont pleuré la mort de Castro… Mais bon quand même il y a quelque chose!

 

       Lost in translation

image

Ce film n’est pas seulement le récit d’un voyage de deux américains au coeur de Tokyo. Pour être honnete, je n’ai pas le sentiment qu’il fasse la part belle au Japon. Certains peuvent reprocher à Sofia Copola de véhiculer de nombreux  clichés sur les Nippons (jeux vidéos, robots, présentateur télé déjanté,mangas…)

Lost in translation est plutot le récit d’une rencontre comme on en fait qu’une dans sa vie. Il décrit le sentiment d’étrangeté que l’on peut ressentir lorsque l’on est plongé dans une une autre culture. Scarlett Johansson est en pleine crise de la vingtaine , Bill Murray quant à lui vit une crise existentielle de la quarantaine ou de la cinquantaine on ne sait pas trop! Ce sont deux êtres qui se sentent étranger :étranger à eux même, étranger à leurs vies, étranger à leurs compagnons respectifs, étrangers pour les autres. Ils sont en total décalage avec le monde mais miracle, ils se reconnaissent. Ils sont reliés et connectés et c’est beau.

Ce film est comme un voile de coton centré autour de la magie d’une rencontre comme on en fait qu’en voyage.

 

                                        Voyage au bout de l’enfer.

image

C’est etrange de penser qu’un film de guerre puisse être un voyage humaniste. Voyage  au bout de l’enfer, comme Platoon ou Apocalypse Now,fait partie de ces films qui dénoncent les ravages de la guerre sur l’innocence. Le titre résume le film. C’est une descente aux enfers, une descente vers ce que l’humanité fait de pire :la guerre.

Trois jeunes américains, partent pour le Vietnam mener cette triste guerre. Ils sont rapidement fait prisonniers dans un camp Viêt cong et sont torturés. Je ne sais pas si vous connaissez le principe de la roulette russe…

Évidemment ils ne  sortiront pas de cette guerre indemnes physiquement et psychologiquement.

Cimino filme les destins, les reconstructions mais aussi l’incapacité de survivre aux  traumatismes. Le plus intéressant dans Voyage au bout de l’enfer est le retour des soldats au pays.Comment reprendre le cours d’une vie bouleversée à jamais? Comment renouer avec la vie quand on a l’enfer au fond des yeux? Comment vivre auprès de ceux qui ne vous comprennent pas et ne vous comprendront plus jamais? Que modifie l’expérience de la guerre chez les hommes?

Chicken Run.

image

Une belle  histoire de poulette! C’est la grande évasion version poules. Ginger une poulette rebelle, veut échapper à sa propre condition, elle tente de s’évader du poulailler à plusieurs reprises… En vain. Un peu plus consciente que les autres,  du destin tragique qui les attends, elle décide de préparer l’évasion. Rocky un coq baratineur arrivé par les airs, veut  leur apprendre à voler. Mais c’est par elle même que les poulettes partiront à la conquête de la liberté et s’affranchiront. C’est un joli dessin animé, leger et profond, chargé de symboles sur notre société et de magnifiques poulettes en pate à modeler.

Paris Texas.

image

Peut être mon film préféré de tout les temps. Il suffit juste d’en parler  pour que j’ai envie de le revoir.

Seul Wim Wenders a filmé l’Amerique de cette facon. On est happé par la poésie émanant de chaque plan. Chaque  image fait naître  un sentiment. C’ est un peu l’Amerique des paumés magnifiques,des routes mythiques, des motels perdus au milieu de l’ouest américain. Comme dirait Sam Shepard c’est, l’Ouest le vrai. La premiére image du film  montre un homme en errance au coeur du désert. C’est la métaphore d’un homme quittant le monde, direction l’inconnu. Il marche simplement sous le soleil brûlant du desert. On ne sait pas qui il est, d’où il vient, ni où il va.

Il est mutique, mystérieux et fascinant. On devine rapidement que lui meme ne sait pas, ne sait plus toutes ces choses. Paris Texas est un film  silencieux, pudique avec peu de dialogue mais c’est ce qui le rend magnifique.  Ce film est le voyage interieur d’un homme qui ne sait plus qui il est, et doit partîr pour se redécouvrir.

On découvre Harry Dean Stanton en meme le temps que lui meme se redécouvre. C’est un homme en errance, en fuite, perdu. On apprend qu’il est parti depuis quatre ans pour retourner à Paris (Texas), la ville de ses origines. C’est un voyage au coeur de l’Amerique mais aussi un voyage au cœur du passé tourmenté d’un homme.Son histoire je vous laisse la découvrir.


59 réflexions sur “Ces films qui nous font voyager.

    1. Et oui😃 J’adore … J’ai pensé à thelma et Louise egalement…mais bon ce film fera l’objet d’un prochain post😃 Beaucoup des films que vous citez, je les verrez prochainement c’est sur! Many thanks

      Aimé par 1 personne

  1. Merci pour cette sélection hors du « commun », ça change ! J’ai prévu d’en regarder quelques uns sur mon trajet vers NYC 😉 J’aime bien ta façon de voir le voyage qui ressemble tant à ma propre vision 🙂

    J'aime

    1. Merci pour ton commentaire😃Ravie que ma sélection te plaise😃 Il y a tellement de manière de voyager. Il y’ a tellement à dire sur le voyage😃. Tu reste combien de temps à nyc?

      J'aime

    2. Je viens d’aller faire un tour sur ton blog il est très sympa 🙂 j’ai 2 points communs avec toi je suis une parisienne expat a Montréal et j’ai également écrit un livre sur la passion de mon métier 😉

      J'aime

  2. je retrouve plusieurs films effectivement, un autre dont je ne me lasse pas apres l’ost un translation vus au moins 10 fois, c est la vie rêvée de Walter mitty qui me donne à chaque fois envie de faire mon sac à dos et de partir en voyage.

    J'aime

    1. J’ai egalement vu lost in translation minimum 10fois…tellement beau… Faut que je vois la vie de Walter Mitty…si vous en avez envie Robert faut voyager😃Plein de beaux voyages pour vous😃

      J'aime

    2. J allais justement parler de La Vie Rêvée de Walter Mitty…. Un film touchant, drôle, plein de voyages au propre comme au figuré…. C est devenu l un de mes films fétiches. Pour la petite histoire, je suis tombée dessus par hasard….. D abord lors d une soirée puis lors d un covoiturage, j ai entendu un morceau de la BO…. En allant chercher pour le réécouter, j ai vu l affiche du film….. Je l ai visionné plein de fois et je ne m en lasse pas ! Bon visionnage !!!!

      J'aime

  3. Le terminal, avec Tom Hanks, ce n’est pas un chef d’oeuvre mais il fait réfléchir sur le fait que la liberté dépend d’un petit bout de papier et qu’il vaut mieux qu’il soit estampillé par un pays qui « va bien » 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Salut steph😃 Oui j’avais vu ce film c’est une joli divertissement. Comme chaque film il y’ a un message. Celui de terminal comme tu l’a dit est de dire : la liberté est conditionnelle et depend de nombreuses choses…

      J'aime

    1. Et oui quel film… 😃 bon il a veilli mais il conserve des qualités Indéniables…je crois que la vision des hommes de la préhistoire a 30ans plus tard largement évolué, ça reste un film à voir dans un film et je l’aime bien😃

      Aimé par 2 people

      1. Effectivement, la vision de nos origines est en constante ‘mutation’.

        Je vous remercie car vous m’avez fait voyager 34 ans dans le passé.

        Par ailleurs ce film m’avait beaucoup intéressé. Notamment par le fait que le réalisateur avait sélectionné des acteurs qui n’étaient pas connus à l’époque dont, Rae Dawn Chong et Ron Perlman.

        J'aime

  4. Super liste! Pas mal de films que je n’ai jamais vu et que je vais donc checker! Merci 🙂
    Mais pour moi sans hesiter l’un de meilleurs films sur le « voyage intérieur » c’est sans conteste « Stand by me »! Un chef d’oeuvre que je te conseille chaudement !!
    Un autre film qui m’a également fait voyager c’est « La vie rêvée de Walter Mitty », que j’ai trouver juste génial et qui m’a littéralement transporté hors de mon canapé! 🙂

    J'aime

  5. Super liste ! Les  » goonies  » et  » Paris Texas  » m’intéressent beaucoup 🙂
    Sinon, il y a un film sur le voyage que j’aime beaucoup et que je recommande :  » La vie rêvée de Walter Mitty « .

    Super blog, au passage 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Oh merci😃C’est tres gentil! Mon blog te remercie… Oui les goonies sont tous géniaux! Et Paris Texas est un film sublime qui mérite de sortir des étagères des médiathèques!reviens vers moi une fois que tu les auras vu!

      J'aime

      1. Bon, ben comme prévu me revoilà 🙂

        Alors j’ai beaucoup aimé The Goonies, un peu moins Paris Texas, mais je me suis rattrapé avec un petit Chicken Run de derrière les fagôts ! Merci pour ces bons moments, en tout cas ! Y’a-t-il moyen de te contacter directement ? Je suis sûr que tu en as plein d’autres à me conseiller !

        J'aime

  6. Wow ! Plutôt rare de voir une liste de films que je n’ai jamais vu 😮 je note tout ça, j’ai plusieurs heures à passer devant la télé hihi ! J’ai adoré le film Lion et Le sel de la Terre qui sont d’une grande sensibilitée avec des images fantastiques. Merci de partager tout ça 🤗

    Aimé par 1 personne

    1. Ah tant mieux alors!j’espere que cette liste ne te décevra pas!le lion revient souvent en ce moment faut que j’aille le voir à tout prix😃! Et le ciel de la terre je ne connais pas du tout !merci pour tes conseils !à Bientot!reviens vers moi quand tu as vu les films de cette liste!

      J'aime

  7. Bonjour, j’aime déjà votre blog uniquement en ayant lu cet article et de celui du voyage à travers les livres !
    Les premiers films qui me viennent en tête et qui m’ont fait m’évader sont 3 Irons de Kim Ki Duk et Le vent se lève (film d’animation) de Hayao Miyazaki. Ils évoquent tous deux à leur manière de très belles histoires poétiques mêlant amour, rêve et et dépassement de son être.

    Aimé par 1 personne

  8. Merci pour cette jolie liste ! Paris Texas est mon film préféré entre tous ! Difficile de se remettre de ces couleurs, de cette ambiance, de cette Amérique des anges déchus, de ces personnages dont l’histoire ne peut que nous toucher… Comme tu le dis, il suffit juste d’en parler pour avoir envie de le revoir ! 🙂

    Aimé par 1 personne

  9. Easy Rider évidemment qui a fait rêver tous les gamins de ma génération, mais pour moi c’est Apocalypse Now qui m’a toujours fait rêver du Vietnam et globalement de l’Asie du Sud-Est où je ne suis jamais allé hélas. Il y a aussi les voyages initiatiques, je pense notamment à Au delà du Réel de Ken Russel. Paris Texas bien entendu mais pour rester dans le désert, un film qui m’a marqué avant que je parte en Egypte quand j’étais ado, Lawrence D’Arabie. Sinon je pense à quelques films chinois comme The Blade ou le Festin Chinois qui donne envie d’en savoir plus sur la Chine et une autre image également moins uniforme. mais j’avoue que globalement c’est plus la littérature qui m’a fait voyager que le cinéma à proprement dit, et pourtant je suis moins un littéraire qu’un amateur de cinéma.

    Aimé par 1 personne

      1. Quand j’aurais l’occasion je ferais une critique de ce chef d’oeuvre de Tsui Hark The Blade, un film fabuleux qui a été mal reçu à sa sortie à Hong Kong, trop sombre, et qui fait pourtant beaucoup référence à la littérature épique chinoise, notamment Au Bord de l’Eau qui est un classique de la littérature chinoise. Un histoire de bandit de grand chemin qui passent le plus clair du roman à faire deux choses : se battre et bouffer. Vivre au bord de l’eau signifiant par extension vivre en marge. Je recommande également le Chien Jaune de Mongolie, un très joli film qui donne envie de s’installer dans une yourte et d’élever des yacks. 🙂

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s