Ces compliments magiques pour un voyageur.

Après un post volontairement cynique et corrosif sur les pires remarques faites aux voyageurs, je vous présente un article sur les plus beaux compliments que l’on peut recevoir.

Attention voici le post le plus bisounours que vous lirez jamais. Si la simple vue de la crème pâtissière vous écœure, si l’idée d’un free hug vous donne de l’urticaire alors décliquez le plus vite possible,  fermez les yeux, quittez la pièce …et surtout ne vous laissez pas contaminer par la bonne humeur ambiante!

IMG_0225

Pour les autres, ceux qui n’ont pas peur de faire des cœurs avec les doigts, lisez ce post « feel good ».

C’est étrange comme l’on retient plus facilement les critiques négatives que les remarques élogieuses. Peut être qu’on a en nous ce filtre hyper sélectif faisant barrages aux réflexions agréables. L’on se prive peut être inconsciemment de recevoir les jolies intentions venant des autres. Dans un précédent post j’avais fait un very best of de tous ce que les gens peuvent dire de pire aux voyageurs. Je dois dire que cela a été simple et facile de l’écrire. C’est plus compliqué d’écrire sur la reconnaissance, le bien être.

Peut être suis-je la seule dans ce cas mais on est un peu addict à ce statut de voyageur au mode de vie anticonformiste. L’on se veut tous un peu rebelle dans le fond. Non? L’on s’est peut être autoetiqueté marginal de service et on sait seulement entendre les réflexions allant dans ce sens.

Pour rétablir l’équilibre je vous propose une compil toute fraîche, toute belle  de toutes les paroles émouvantes, touchantes qu’on peut nous adresser.

Certaines personnes ont ce pouvoir, par de simples mots de rendre votre journée plus belle, plus agréable.

Il existe des tonnes de beaux moments dans les conversations et les gens savent faire de beaux compliments à leurs façons.  Derrière des mots anodins se trouvent des compliments masqués.

Compliment beauté fatale : Après avoir voyagé tu es rayonnante!!

C’est fou mais après chaque voyage l’on se sent différent physiquement et psychologiquement. La légèreté s’empare de vous et cela se ressent. Vous êtes heureux, souriant, les gens n’hésitent pas à vous le faire remarquer. C’est la magie du cercle vertueux.

Vous irradiez d’une aura quasi magique. Vous êtes bronzé(es), vous sentez bon le sable chaud, vous avez le sourire de Julia Roberts à la grande époque. Vous pensez avez avoir la crinière de Gisèle Bündchen. Si vous êtes un homme vous êtes le nouveau Mike Horn vous avez le charisme Hugh Jackman. Les muscles plus saillants que jamais sont amplifiés par le bronzage.

Vous  vous reveillez le matin avec cette petite mélodie entraînante dans la tête. Votre matinée est digne d’une comédie musicale américaine.

IMG_0226

 

En réalité vous êtes juste vous même. Vous êtes heureux car vous avez vécu quelque chose qui valait la peine d’être vécue. Vous accédez à cette fameuse « meilleure version de vous même » dont nous matraquent les réseaux sociaux. Profitez et savourez ces instants de grâce car dans la vie rien ne dure. La routine vous rend votre teint grisâtre habituel, fini le sable chaud.

Compliment souffle divin  : tu es inspirant(e).

C’est peut être le plus beau compliment que l’on puisse faire à un voyageur, peut  être même à un être humain. Ce n’est pas du narcissisme ce n’est pas votre égo qui gonfle à vue d’œil, c’est votre humanité qui en prend un coup.

Il faut à peine croire cette remarque. Il faut la recevoir avec la plus grande humilité car c’est beau mais faux. Le pouvoir d’influence n’existe pas. Rien de pire que les pseudos héros, les faux modèles qui cherchent à vendre du rêve et veulent renvoyer la plus belle image possible  pour croire en ce qu’ils ne sont pas. C’est toute la réalité déformante des réseaux sociaux. La chimère mondiale de notre époque. Rien de pire que le mensonge à soi  même.

Ne m’imaginez pas écrire ce Post au sommet du Machu Pichu  car en réalité je l’écris du fond de mon lit. J’espère que cela vous inspire  au moins une petite sieste!!!

Je sais qu’il n’y a rien d’inspirant en moi, rien d’extraordinaire, rien que les autres ne possèdent pas déjà. Simplement, j’ai regardé les autres voyager et je me suis dit : Pourquoi pas moi?

Un voyageur n’inspire pas. Il crée un déclic. Ce sont les parcours qui sont inspirants. Personne n’est plus charismatique, plus courageux ou plus aventureux qu’un autre. Mais  on peut encourager, stimuler et donner confiance en quelqu’un qui ignore posséder déjà ces qualités.

Ne vous sentez pas spécial si un jour vous recevez ce compliment. Sentez vous redevables.

 

 

Compliment mystique et pierre philosophale :  Tu as tout compris à la vie. Si je devais refaire ma vie je ferais comme toi. Il existe aussi une variante : Maintenant il est trop tard pour moi mais si j’avais su.

En tant que voyageur on  entend souvent la phrase inverse, alors à l’instanté cette phrase est touchante. Vous avez l’impression d’avoir capter l’essence même de la vie, comme dans les romans de Paolo Coelho vous avez l’impression d’écrire votre légende personnelle. Vous avez l’impression de tenir votre vie par le bon bout.

En réalité, vous savez au fond de vous même qu’il en fallu des errances et des erreurs avant de saisir cette petite vérité. Vous êtes né(és) pour voyager. C’est votre vocation, votre conviction et votre destin.

Certaines personnes ont toujours eût cette envie inassouvie de découvrir la monde. Simplement, ils ont cette impression que leurs vies se sont faites sans eux. Ils ont subis la vie qu’ils pensaient devoir vivre. On a tous eût ce sentiment d’enfermement dans son propre quotidien. Certains pensent que c’est cela la vie. Jusqu’au jour où ils découvrent cette fameuse phrase « On a deux vies, et la deuxième commence quand on se rend compte qu’on n’en a qu’une. »

Il faut leurs dire qu’il n’est jamais trop tard. La vie se fait, se défait et se refait. Peu importe l’âge qu’on a. L’essentiel est de ne plus perdre une minute.

 

Compliment légion d’honneur : Mais quelle courage tu as de voyager seule… moi j’aurais trop peur.

Pour une fois que vous ne passez pas pour la sociopathe antisociale  de service. Pour une fois que l’idée de voyager seule est joliment tournée et met en avant le courage, l’audace et non la folie. On ne va pas se priver. Non?

On va s’accorder une minute d’autocompliment. Oui il faut du courage pour préparer un voyage solo. Oui il faut être intelligent(es) pour régler seul(es) les problemes que l’on rencontre en voyage. Oui vous êtes libres. Oui vous aimez l’adrénaline. Oui vous êtes indépendant(es). Oui vous êtes plus méritant(es). Oui c’est valorisant de porter soi même ses valises, de payer sa propre chambre d’hôtel et de ne pas être sponsorisée par un mec. Et oui l’on apprend beaucoup sur soi. Oui vous aviez fait des choses dont vous ne vous pensiez pas capables en voyage.

Je réponds en général à ce jolie compliment par: si je l’ai fait tout le monde peut le faire.

Compliment dédoublement de la personnalité : Depuis que tu es revenue de voyage tu n’es plus la même personne.

Ah bon? Mais j’étais qui avant?

Alors c’est un compliment à double tranchant. Aujourd’hui vous êtes merveilleux mais avant qu’est ce que vous étiez chiant!!

Votre jumeau cool et relax se montre enfin. Le papillon est enfin sortie de sa chrysalide. Adieu chenille, lente, boursouflée et pas cool.

Vous avez l’impression qu’il y’a « un ancien vous » et « un nouveau vous ». Attention à la schizophrenie latente!

En réalité vous êtes toujours chenille et papillon. Vous êtes toujours la même personne. C’est un peu comme dans la vie rêvée de Walter Mitty quand l’acteur se dédouble et se voit agir comme l’homme qu’il rêverez d’être. Vous avez toujours eût ce papillon en vous. C’est juste que personne ne l’avez vu voler, pas même vous.

IMG_0227

Je pensais avoir une liste ultra longue de compliments à vous faire lire. Finalement, ils ne sont pas si nombreux mais leurs impacts sont puissants et durent dans le temps. Pour chaques réflexions négatives que l’on reçoit l’on devrait refaire venir à la surface la remarque la plus touchante que l’on reçoit.

Comme d’habitude si vous avez une anecdote touchante,un compliment que vous avez envie de partager sentez vous libres de le raconter.

Si jamais le cœur vous en dit je vous laisse lire la version maléfique de ce post Ici


16 réflexions sur “Ces compliments magiques pour un voyageur.

  1. voilà qu’au détour d’une phrase j’apprends que Monsieur Coelho écrit des romans ! je devrais voyager plus souvent :))

    et au passage, je note que dans la proposition « vous avez l’impression d’écrire votre légende personnelle », le mot impression est particulièrement cruel 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Voyager c’est vivre tout simplement! On peut voyager sans aller très loin d’ailleurs… Et quant à vivre, autant se rendre la vie aussi joyeuse que possible! (en plus ça rend celle des autres également plus agréable: le voyage est contagieux!)

    Aimé par 2 people

  3. L’important est de se faire plaisir. Qu’importe ce qu’en pensent les autres. Ce n’est pas leur vie.
    Un voyage n’est pas une dépense superflue. C’est un investissement. Il dure toute la vie et reste dans la mémoire bien plus longtemps que toutes ces choses matérielles qui terminent à la poubelle. Il enrichit spirituellement et culturellement.
    Et à tous ceux qui pensent qu’il est trop tard pour voyager, je réponds que non. Il n’y a pas d’âge pour se faire plaisir. Et on peut se faire plaisir sans aller à l’autre bout de la planète.
    Pour ma part, je préfère ne pas voyager seul. J’aime partager ces moments de découvertes, visiter et m’étonner à deux ou plus…
    Bon dimanche !

    Aimé par 2 people

  4. C’est sur le dernier compliment que je ne suis pas d’accord avec toi. On change avec le voyage, vraiment, on a un regard distancié sur l’endroit où on vie, et une approche différente des choses. Hier je parlais mafé avec un ivoirien, il était éclaté parce que je savais ce que c’était et que je m’en étais fait un une fois à Noel. Notre rapport avec l’autre, l’étranger devient différent, il ne l’est plus pour nous, qu’on échange avec des indiennes quéchua qui ne parlent pas un mot d’espagnol ou qu’on traine dans un souk, on se fond dans le décor, dès lors « l’étranger » devient notre compatriote. Et puisque tu es allé en Asie je ne te referais pas le dessein entre le respect et la politesse en Asie et ici en Europe… Reste que le plus compliment de « voyageur » qu’on m’ait fait un jour c’était quand je n’avais plus de domicilie, une fille m’a dit « toi t’habites chez toi »….

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s