Aventuriere : « Je ne suis qu’une originale, une rêveuse qui veut vivre loin du monde, vivre la vie libre et nomade, pour essayer ensuite de dire ce qu’elle a vu et peut-être de communiquer à quelques uns le frisson mélancolique et charmé qu’elle ressent en face des splendeurs tristes du Sahara. »

« Bien entendu, les femmes doivent gagner moins que les hommes, parce qu’elles sont plus faibles, elles sont plus petites et elles sont moins intelligentes. » Voilà l’infâme déclaration d’un obscur eurodeputé polonais, dont le nom ne mérite pas d’être cité. L’Histoire ne retiendra pas son nom.

Nous avons tous une manière de nous indigner, j’ai trouvé la mienne.

Quand avons nous manqué d’intelligence? Quand avons nous manqué de courage? Les femmes accomplissent des exploits physiques, psychologiques et humains quotidiennement. Le courage n´est pas masculin. La faiblesse n’est pas féminine.

En revanche, un homme doit être  incroyablement faible, si pour se sentir fort il a besoin de diminuer l’autre moitié de l’humanité. Ce député n’a rien accompli. Il ne changera jamais le monde. Il restera petit lâche et faible, et l’on se souviendra de lui comme ça.

Encore aujourd’hui la Femme est parfois associée au foyer, à l’immobilisme. On en fait plus facilement un être sédentaire cherchant la sécurité affective et matérielle. Comme si le voyage au long cours n’était pas dans sa nature première et demander une transgression, une forme d’anticonformisme. L’aventure pour une femme devient alors une émancipation, une contre destinée.

Je n’ai jamais compris l’ouvrage Les hommes viennent de Mars et les femmes viennent de Vénus. Ce concept ne m’intéresse pas. Et si il y avait des vénusiens et des martiennes? Si tout simplement il n’y avait qu’une seule et même planète avec des hommes et des femmes et non un prototype mâle et femelle?

Nombreuses sont les femmes qui ont changé positivement le monde avec force, courage et détermination. Ces femmes nous grandissent. Je suis sûre que beaucoup d’hommes se sentent portés et grandient pas leurs aventures.

Il est des hommes et des femmes qui modifient le monde, qui donnent le meilleur d’eux mêmes pour l’aventure, la découverte. Eux, ne diminuent pas les autres, ils les entraînent dans leurs sillages.

J’ai envie de mettre en lumière les femmes qui ont fait de leurs vies une aventure. Des femmes inspirantes, rebelles dans l’âme, des modèles, repoussant sans cesse, elles aussi, les limites du genre humain. Leurs rêves sont devenus les nôtres.

Quelles que soient les époques, les cultures, il existe un nombre considérable de femmes ayant accomplies des exploits. La société célèbre rarement les aventurières, les exploratrices.

J’ignore si elles sont parties en conscientisant et en intellectualisant la symbolique d’être une femme qui part à l’aventure. Je ne sais pas si c’est utile, si çela a un sens.

Voyager est un acte de liberté. C’est une rébellion douce anticonformiste, le sit-in de la société contemporaine. Le voyage au féminin est un double affranchissement. C’est deux libertés conquises en un seul être.

Ces exploratrices partaient  peut-être simplement  par gout de l’exploit et amour de la liberté. Peut être aimaient-elles tout simplement  l’adrénaline, la victoire, le dépassement? Leurs exploits existent simplement pour eux mêmes, indépendamment de toutes revendications féministes.

Un voyage est un voyage. Qu’il soit réalisé par un homme ou une femme l’aventure est belle et grandiose. Simplement, la société considère rarement les grandes aventures  féminines comme des avancées valables pour l’ensemble du genre humain. Ces femmes sont souvent placées dans un recoin de l’Histoire, oubliées , invisibilisées. Comme si il existait une discipline annexe ou parallèle de l’Histoire : l’histoire des femmes.

On celebre souvent le courage, l’héroïsme et l’intégrité des hommes rarement le notre. Je souhaite ni victimisation, ni misérabilisme, ni angélisme. J’ai simplement envie d’évoquer quelques unes de ces femmes.

image

 

À quoi pensait Jean Batten lorsqu’en 1936 elle fut la première personne à relier la Nouvelle  Zélande à l’Angleterre par avion? J’aurai aimé savoir ce que la « fille du ciel » ressentait seule dans son avion au dessus du monde. Elle est devenue le symbole de son pays la Nouvelle-Zélande. Son histoire est lié à la grande Histoire. La vie de jean est paradoxale. Elle était une pilote hors pairs mais n’aura jamais été au commande de sa propre existence. La mère de jean pilotait la vie de sa fille. Son avion était sa liberté. Son affranchissement n’aura été que partiel. J’imagine ces môments de grâce incroyables : d’abord le décollage , puis l’envol magique. J’imagine cette sensation d’exister décuplée dans les airs. S’évader, s’envoler et s’échapper. J’imagine aussi le retour sur terre, la pesanteur terrestre, la perte de control  . Le retour devait être terrible. Jean batten était libre et esclave. Est on jamais entièrement et totalement libre? La liberté est elle une chose si complexe qu’il existe plusieurs libertés coexistant en parallèle?

Quelles étaient leurs pensées et leurs aspirations? Avaient elles peur? Possédaient elles des qualités hors du commun  pour accomplir ces  périples hors normes?

J’aimerais savoir si il y avait de l’extraordinaire en elles. Ont elles bénéficié de circonstances proprices à l’aventure ? Avaient  elles quelque chose de spécial, une audace particulière ou un gout sans pareil pour la liberté? Se sentaient elles anormales?

Il paraît que les héros n’existent pas, il n’y aurait que des circonstances héroïques.

Je crois aux héroïnes et aux héros. Je crois en ceux qui développe le meilleur d’eux mêmes. Les circonstances sont simplement révélatrices.

image

Certaines font parties de l’imaginaire collectif comme Calamity Jane. Sa vie entière aura été une aventure. Elle a fasciné ses contemporains et continuera de fasciner peu importe l’époque. Sa vie est épique. C’est d’abord une orpheline née au milieu du XIX et sera ensuite l’une  figure majeure de la conquéte de l’Ouest. Elle porte des habits d’homme, elle est habile aux tirs et devient rapidement une éclaireuse de l’armée. « L’héroïne des plaines » accomplie des exploits physique, elle traverse une rivière à la nage, sauve des soldats, dresse des chevaux, voyage à travers l’Amérique. Elle a l’estime des hommes et des femmes pour ses qualités humaines et physiques. Elle mettra en scéne sa propre légende et participera à des show sur la conquéte de l’Ouest. La liberté est le maître mot de sa vie. Il y a pour cette aventurière la légende batie de toute pièce par l’armée américaine et la réalité d’une vie sordide. Cette autre facette je vous laisse la découvrir si vous en avez envie.

L’Amerique etait alors une jeune nation qui cherchait à construire sa propre histoire à l’aide de personnages héroïques . Lorsque l’Histoire en a besoin, elle sait créér des héroïnes.

image

Isabelle Eberhardt est l’auteure de la magnifique citation du titre de ce post. Sa vie  est bien plus qu’une aventure c’est une réinvention de soi perpétuelle. Née en Suisse elle a vécu un partie de sa vie en Algérie. Elle se convertit à l’Islam mais s’habille comme un homme. Ce n’est pas un défi ou une provocation c’est simplement pour être elle meme. Elle a l’estime du général  Lyautey qui dira d’Isabelle  : « elle était ce qui m’attire le plus au monde : une réfractaire. Trouver quelqu’un qui est vraiment soi, qui est hors de tout préjugé, de toute inféodation, de tout cliché et qui passe à travers la vie, aussi libérée de tout que l’oiseau dans l’espace, quel régal ! »

Isabelle est une affranchie multiple, culturelle, identitaire, sociale. Elle sait que sa vie ne ressemble pas à la vie des femmes de son époque. L’appel de la liberté est plus fort. Elle a l’âme nomade et vagabonde. Elle  en prend pleinement conscience lorsqu’elle écrit « Nomade j’étais quand, toute petite, je rêvais en regardant les routes, nomade je resterai toute ma vie, amoureuse des horizons changeants, des lointains encore inexplorés. » Son passage sur terre est digne de la nomade qu’elle fut. Elle aussi elle est partie pour un ailleurs à 27 ans.

Je sais d’avance que monsieur le député polonais n’a pas le debut du courage de ces trois femmes.

Ces trois portraits de femmes ne sont que des ébauches. Je veux en savoir plus sur femmes.  J’ai envie de savoir qui elles étaient , plonger dans leurs biographies, savoir de quoi elles étaient faites… Il faut que nous découvrions  ces aventurières, toutes les aventurières. Il ne faut plus qu’une personne sur terre ne doute du courage des femmes. Puisque ce que nous savons déjà des femmes d’autres en doute, à nous de nous informer et d’informer par la suite.

Mon humble contribution sera de présenter le plus souvent possible via ce blog  une voyageuse. Peu importe, son époque, sa culture, son age. Seul son gout pour la liberté comptera. Je ferai le portait de femmes qui donnent à l’humanité encore plus de rêves, de magie et de folie.

En voyageant elles ont emmené un peu de nous toutes entre ciel et terre. Je me demande si elles pensaient à la postérité, si elles s’imaginaient devenir des légendes oublieés. Peut être qu’en regardant l’horizon elles pensaient aux femmes de demain. Elles s’imaginaient peut être que leurs histoires témoigneraient du courage des femmes. Une chose est sûre la liberté des autres expend la notre à l’infini.

Si vous aimez vous pouvez lireVoyageuse : “Qu’importe le nombre de pays que tu parcoures, puisque tu as la pensée qui s’élance au dela de ce monde à la recherche de l’infini”


70 réflexions sur “Aventuriere : « Je ne suis qu’une originale, une rêveuse qui veut vivre loin du monde, vivre la vie libre et nomade, pour essayer ensuite de dire ce qu’elle a vu et peut-être de communiquer à quelques uns le frisson mélancolique et charmé qu’elle ressent en face des splendeurs tristes du Sahara. »

  1. C’est un très bon article… quand des hommes comme ce député ont besoin d’être agressif avec La femme c’est qu’ils ont peur d’elle…et que l’histoire est quand même principalement masculine sans oublier que derrière chaque homme, il y avait une femme … À l’heure actuelle, La femme commence à avoir une place prépondérante et ces messieurs peuvent être détrônés alors ils se défendent avec LE simple moyen, l’attaque… bisous.

    Aimé par 1 personne

  2. Ces femmes sont impressionnantes, car elles ont su rester elles même et faire les choses comme elles l’entendaient, malgré leur époque et les difficultés auxquelles elles ont du faire face à cause des mentalités.

    Aimé par 1 personne

    1. Oui bien sûr.. Faire de telles choses à notre époque est compliqué. J’imagine le courage que çela demandait en ces temps là! Heureusement qu’elles ont été là et qu’elles seront toujours présentes quelque part!

      J'aime

  3. Ce député aurait aurait bien besoin d’une leçon de la part de sa mère ou de son épouse.On ne parle que des exploits des hommes, seuls eux sont remarquables et remarqués. Et cela s’applique à tant de domaine, politique,le monde du travail etc…. mais combien de femmes gouvernent en « sous marin » ??? Combien on du se battre pour mener de front toutes ces vies ? Un beau sujet sur lequel tu te plonges

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou!merci pour ton commentaire. J’ai été effarée par temps de cynisme et de bêtise… Evidemment les femmes accomplissent les mêmes tâches que les hommes depuis la nuit des temps. Celui qui ne comprends pas cette évidence nie une réalité …

      Aimé par 1 personne

  4. Encore un article très profond et bien écrit comme toujours 🙂
    En le lisant, c’est l’aventurière Sarah Marquis qui m’est venue en tête. Une femme extraordinaire qui repousse ses limites constamment et qui retourne à l’origine de notre nature véritable dans un monde qui vit à 200 à l’heure : la marche. De la Sibérie à l’Australie en marche solitaire pendant 3 ans notamment. J’adore cette femme ! Et respectueuse de l’environnement, vegan et amoureuse de la nature qui plus est !

    Aimé par 1 personne

    1. Oui je connais un peu son parcours..,franchement c’est admirable de faire un tel truc…j’ai pas le quart du debut de son courage… J’ai vraiment envie de parler d’elle egalement. En plus c’est notre contemporaine! Franchement quelle femme! Merci pour tous ces compliments hyper élogieux ça fait chaud au coeur😃Comment se passe ton voyage?

      Aimé par 1 personne

  5. Je peux vous dire qu’à 27 ans, j’ai été la première femme chef d’un service départemental dans ma spécialité en Normandie – puis j’ai été pendant 20 ans, à Paris, la femme la mieux rémunérée, pour et dans mes fonctions, ce qui représente beaucoup de travail.
    Et j’étais mieux rémunérée que l’homme qui m’avait précédée dans ces fonctions 🙂
    Puis… j’ai choisi l’indépendance et la recherche littéraire pour travailler à mon rythme.
    Amitiés – france

    Aimé par 1 personne

    1. Félicitations pour votre parcours..,j’imagine même pas l’énergie, la détermination et le courage qu’il vous a fallu pour arriver à résultat. Vous avez du travailler 10fois plus qu’un homme je suppose.1000 bravos à vous!

      J'aime

  6. Oui moi aussi j’aimerais beaucoup avoir sa détermination, c’est une sacré femme ! J’ai lus tout ses livres mais j’ai eu le plus gros coup de coeur pour « sauvage par nature », je rêve de la rencontrer d’ailleurs 😊
    Sinon le voyage se passe très bien merci, je suis actuellement en Slovaquie à Bratislava et demain j’ai à peu près 400km à faire en auto-stop pour rejoindre le paradis slovaque et planter ma tente x) donc un petit peu d’appréhension, j’espère avoir le temps de traverser le pays en une journée 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Oh genial! Je suis plus froussarde que toi, je n’ai jamais essayé le stop. Ah si une fois en BIrmanie mais c’est tellement sur à ce niveau là😃 J’ai hate de lire tes nouvelles aventures. Toi aussi tu es une sacrée femme!bonne route à toi!

      J'aime

  7. Un bien bel article de ces femmes mais il n’y a rien a prouver face au gouffre d’ignorance et de sottise de cet imbécile…. Les femmes créent la vie, les hommes sèment la mort, cela demande réflexion sur le niveau d’intelligence homme/femme…
    Je te souhaite un bon voyage :-), cordialement.

    Aimé par 1 personne

  8. Je rebloguerai tous les articles que tu écriras sur ces femmes et celui-ci dans la semaine, avec ton autorisation. Je partage entièrement ton point de vue. Je n’aime aucune injustice. Et j’aime trop les femmes pour aimer les féministes, qui ont l’homme pour ennemi. Continue, Marine, tu es sur la bonne voie, sur le bon chemin….Comme disait Arthur Rimbaud, le tout c’est de ne pas être « assis »…

    Aimé par 1 personne

    1. Merci à vous! Etre reblogué par vous sera un plaisir! En revanche beaucoup de feministe n’ont pas l’homme en ennemi loin de là… Il faudra qu’on en discute! Bises et une bonne soirée à vous!

      J'aime

      1. On peut en discuter des plombes, Marine, volontiers mais je crois que les féministes se construisent contre les hommes et veulent juste être califes à la places des califes hommes. Je déteste cette façon de concevoir les choses comme je déteste toute injustice et les injustices faites aux femmes sont une réalité indiscutable. Vous ne fonctionnez pas de la manière que nous. N’essayez pas de nous imiter. Notre soi-disant supériorité est une pure connerie. Je déteste tout autant le féminisme que le machisme. J’aime les femmes (trop paraît il mais c’est une autre histoire) pour ce qu’elles sont donc avant tout pour leur féminité. Même si je suis méditerranéen donc macho par certains aspects, je respecte infiniment les femmes, au moins celles qui ne se prennent pas pour des tigresses ou qui abusent de leur victimisation. Je sais parfaitement que mon discours n’est pas facilement audible mais il a le mérite de la franchise. Je sais aussi qu’on peut le caricaturer ou le déformer: la bonne foi n’est pas la chose la mieux partagée.
        Mes salutations les plus tendres? respectueuses? distinguées: au choix

        Maitre Renard

        J'aime

  9. Bonsoir, quel beau billet, pour moi un homme et une femme sont capables du pire et du meilleur, il n’y a pas de différence. mais a-t-on la même liberté qu’un homme, pour nous il faut souvent choisir entre mener une brillante carrière ou élever ses enfants, il n’est pas possible de faire ce choix, d’où je pense que notre liberté est restreinte juste pour cette raison, c’est nous qui portons l’enfant, c’est le plus beau r^le, à mon avis pour une femme. Bisous et bonne soirée MTH

    Aimé par 1 personne

    1. Oh merci c’est tres gentil. Je crois que beaucoup d’entre nous devons lutter pour la liberté. Mais la liberté est une conquéte. À chacune de choisir la voie qui la rend la plus heureuse. Je crois que l’on ne doit pas juger les autres femmes. J’ai souvent tendance à être dure avec les femmes qui acceptent tout et n’importe quoi dans leurs couples, juste parceque l’idée d’être en couple est réconfortante…c’est nul je ne devrais pas!

      J'aime

  10. Merci Marine pour ce magnifique article ! Quelle justesse dans tes propos ! Un article sublime qui je l’espère inspirera les hommes et qui met si bien en valeur ce qu’est être femme… Bonne fin de dimanche à toi 🙂

    Aimé par 1 personne

  11. Super article. J’ai découvert des icônes féminines que je ne connaissais pas. Merci. Le livre « Elles ont conquis le monde : 1850-1950, les grandes aventurières  » devrait te plaire si tu ne l’as pas déjà lu.😊

    Aimé par 1 personne

  12. Un écrit superbe! Bravo!

    Il y aura toujours des femmes extraordinaires. Dans le passé, il y a eu des femmes qui ont réussi de véritables exploits en partant de très loin, puisqu’elles n’avaient pas le droit de voter, d’écrire en leur nom, d’être médecin, d’étudier etc… Oui, les femmes d’hier ont fait de grands pas pour nous ouvrir le chemin. Merci à ces femmes d’hier, merci aux femmes d’aujourd’hui pour celles de demain.

    Merci d’avoir visité mon blog.

    Amitiés

    Aimé par 1 personne

  13. J’ai lu avec grand intêret ton article et je suis 100% d’accord avec le contenu! Si on ce donne les moyens de réfléchir un peu plus en profondeur, l’homme et la femme sont complémentaires et non pas « ennemis »! L’agressivité, l’arrogance et cette pseudo « supériorité » de l’homme par rapport aux femmes dénotent justement une grande faiblesse de leur part! Le film de Theodore Melfi  » Les figures de l’ombre » que je conseille à regarder d’urgence, en est la preuve mais en plus, ces femmes devaient ce battre par le fait d’être noir! Bref, l’histoire nous a toujours montré l’inégalité entre les hommes et les femmes, et ça continue sous plein de forme. Je vais faire rire mais c’est pas grave, mais « la journée de la femme » une fois par an, franchement non…..la femme c’est 365 jours par an! Mais c’est bien que les femmes se battent pour défendre leur cause, dans tous les domaines, car il y a pas mal de boulot encore! Voilà, je voulais ajouter mon avis sur cet article qui mérite d’être lu! Bon dimanche et merci d’être passé sur mon blog qui est un peu à l’abandon en ce moment ツ

    Aimé par 1 personne

  14. Rhoo mon commentaire est parti ( vive le tactile!)
    Oui je voulais dire, ce livre, une amie me l’avait prêtée; il m’est très vite tombé des mains.
    Après t’avoir lue, une citation m’est revenue: les femmes qui rêvent d’être l »égal de l’homme, manquent d’ambition »…
    👍

    Aimé par 1 personne

  15. Salut!! Je n’avoue pas avoir lu tous les commentaires mais si tu dis vouloir en savoir plus sur les femmes qui ont voyagées, marquées par le charisme, leurs idéologies, leur anti-conformisme, leurs personnalités hors-normes… Ces femmes qui ont permet de réaffirmer la place de la femme dans la société (à une époque ou il n’était pas facile de se détacher des us et coutumes en place), je te conseille de lire « Elles ont conquis le monde. Les grandes aventurières 1850-1950 ». J’avais la même soif de connaissance que toi, je ne l’ai toujours pas assouvie d’ailleurs ^^ c’est un très bon début pour commencer en tout cas! Le courage et la valeur des femmes n’est plus à prouver aujourd’hui 🙂 Bonne lecture je l’espère!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s