C’était un voyage assez étrange. C’était l’été du covid, il y’a un an déjà. Trois mois en Grèce. Une belle parenthèse pour découvrir un pays que jamais je n’aurai visité l’été. Trop envahi, trop de touristes, trop chaud. J’aime tellement la Grèce, ses bleus, son blanc éclatant. La douceur méditerranéenne, la nostalgie aussi. Les rues, les plages, les temples étaient vides de monde. Enfin, il restait les grecs. L’atmosphère, le vent léger et chaud. Tout était beau surtout cet été là.

1 Comment

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s