Génération voyage.

Qu’est ce qu’une génération ?

Une tranche d’âge  partageant une meme conception du monde et marquée par un événement historique fondamental.

Au sein d’une même classe d’âge les divergences culturelles, sociales,politiques sont nombreuses mais il existe un socle commun . Le notre sera le voyage.

Nous sommes la génération du 11 Septembre. Celle qui a vu le rêve américain s’effondrer. Nous étions enfants ou adolescents le 21Avril 2002 . Voir Le pen au second tour était alors inimaginable,inacceptable. Cela nous a constitué à la fois collectivement et individuellement.

Nous sommes porteurs de ces événnements politiques et de ces moments historiques.

Nous sommes nés quelques temps avant ou après la chute du mur de Berlin. Nous n’avons plus la naïveté de croire au communisme comme rempart face  à l’individualisme.

image

Nous avons vu les politiciens promettre et trahir. Nous avons connu les changements de gouvernements.

La guerre nous ne la connaissons pas vraiment mais nous savons que l’on peut mourrir au bataclan.

Nos parents étaient  la « génération Mitterand », celle qui a cru à une nouvelle société.

Le capitalisme et le libéralisme nous ont rendu esclave du travail et de la société de consommation. Vivre c’est acheter. Consommer est un système de vie et de penser.

Nous nous savons qu’acheter une machine à laver ne rendra pas notre vie inoubliable.

Nous, nous assistons à la fin d’un système. On parle souvent de nous comme une génération gâchée ou perdue mais nous voulons simplement  nous trouver. Et c’est en voyageant que nous parvenons le mieux à savoir qui nous sommes.
En démocratie liberale les valeurs de liberté et d’égalité sont reconnues mais  plus rarement concrétisées. La contradiction fondamentale de notre monde réside ici et c’est ce qui pousse à l’exil.

Nous n’avons aucun idéal concret à opposer au capitalisme. Nous avons, pour certains,  abandonné la lutte et le combat idéologique.Mais nous savons que le libéralisme rend la vie en collectivité et en société impossible.

Nous savons d’instinct que la société peut nous broyer. Elle empêche nos rêves et nos aspirations  alors qu’elle devrait les porter haut.Les révoltes sont parfois multiformes.Notre révolte est une rébellion douce quitter ce système pour un ailleurs.

image

Nous avons vu trop de générations avant nous déçues des politiques mises en place.

Le voyage est notre anti système. Nous ne luttons plus de manière classique, nous n’affrontons plus le système, nous le contournons. Nous allons voir ailleurs si la vie est plus belle, si une un système social coïncide avec nos valeurs.

Nous avons la liberté d’être le sujet de nos vies et non l’objet d’une société. La démocratie est paradoxalement le système ultime de liberté mais nous ne la ressentons pas réellement.

À travers le voyage nous recherchons l’authenticité,la vérité et la profondeur.

Nous rêvons d’ailleurs.

Nous refusons une  vie formatée ,préparée d’avance et sans surprise. Le modèle est le même pour tous études,crédits,mariage,création d’une famille…
Le voyage devient alors une rupture, un anticonformisme.

Les générations passées croyaient au système de retraite et attendaient une vie entière la liberté promise. Nous ne croyons plus à cette liberté différée. Nous croyons à la liberté du présent. Nous pensons au bonheur immédiat et au temps présent.

image

La jeunesse n’a jamais autant désiré voyager. C’est devenu presque vital et indispensable à nos vies. Nous ressentons le besoin de nous confronter à nous mêmes et à d’autres mode de vies.
Pour les jeunes c’est devenu  un rite de passage vers l’âge adulte. On quitte le monde tel qu’on le connaît. On laisse nos parents et l’adolescent que l’on a été pour grandir d’une autre manière au bout du monde.

Voyager est parfois une reconquête de soi. Tous les blogs voyages vous le diront . C’est en découvrant le monde, qu’on découvrir son monde intérieur. Notre société rend l’individu influençable, perméable aux choses futiles et aux fausses envies. Voyager nous fait revenir à l’essentiel. On retourne vers quelque chose de très pur.

La guerre du Vietnam, la guerre froide avaient créé  une génération d’antimilitariste flower power,politisée. Le monde occidental développait  le consumérisme,l’achat facile alors les premiers mouvements contestataires sont nés.

La société de consommation, le néo libéralisme et peut être meme le terrorisme ont paradoxalement  forgés notre génération de voyageurs avec la liberté et la découverte comme étendards.
Voyager est une quête hédoniste. C’est aussi lutter contre l’immobilisme. Nous aimons  le mouvement,la nouveauté.

Voyager c’est éviter l’essoufflement de son existence. C’est avoir des objectifs.

Nous souhaitons le monde. Ses paysages et ses cultures. Notre imagination vagabonde. Que l’on choisisse l’exil, un whv, un week end entre copines, une expérience survivaliste, des vacances, un tour du monde, cela traduit quelque chose. Comme si nous ne respirions plus que par cette parenthèse où rien d’autre n’existe.

image

La jeunesse a besoin d’idéal et d’absolu. Nous savons la société française statique et sclérosée est quasi impossible à transformer alors nous allons chercher ailleurs ce que les gouvernements nous refusent

Notre génération ne changera peut être  pas le monde. Nous voulons le voir de près. Nous ne sommes pas une génération de révolutionnaire politisé. Nous savons très bien que la politique ne changera pas la condition humaine. Les idéaux politiques ont perdu leur pouvoir de transcendance. Notre transcendance c’ est le voyage.

Nos héros s’appellent chris mccandless, Sarah marquis  cheryl strayed ou Mike horn.
Notre idéal c’est autre chose. Nous ne savons pas trop quoi, alors on part au bout du monde le chercher.

Si vous aimez ce texte lisez Voyageurs des temps modernes.

Publicités

66 réflexions sur “Génération voyage.

      1. Je t’en prie et je suis sincèrement désolé de ne pas avoir plus commenté ta publication mais malgré mes lunettes, il m’arrive parfois de voir très mal et c’est le cas ce soir.

        Dès que ma vision sera un peu mieux, je reviendrai sur ton article.

        Aimé par 1 personne

  1. Même n’étant pas francais je reconnais cette génération décrite. Un Monde sans frontière permettrait de voir et d’apprécier ce que nous avons. Notre Generation ne connait la guerre que par l’histoire et n’aimerait pas la vivre. Désormais le Terrorisme fait partie de notre génération, mais alors que sera la prochaine Génération? Celui qui sait lire et connaît ce qu’il devrait lire ne sera jamais un politisé car demain nous appartient. Merci pour ce partage et coucou de Douala (Cameroun) et aussi de Berlin (Allemagne).

    Aimé par 1 personne

      1. Vraiment un pays super car étant justement l’Afrique en Miniature de part sa diversité tant culturelle qu’ethnique. Malheuresement le Cameroun n’est pas si connu comme pays touristique comparé à des Pays comme le Kenya, la Namibie ou encore l’Afrique du Sud et ses Safaris. Bref tu y es la Bienvenue !!!

        Aimé par 1 personne

  2. Je te souhaite de ne pas t’arrêter à ta jeunesse et de voyager toute ta vie car toute la vie tu grandis, tu découvres, tu te plantes et tu repousses !
    Lisa, 56 ans, voyageuse depuis 12 ans

    Aimé par 1 personne

  3. Un super billet qui donne un point de vue intéressant sur ta génération. Mais tu sais quoi, j’ai franchi le cap de la cinquantaine et je n’ai qu’une envie, faire ma valise et vous rejoindre dans l’immensité du monde. Si mon plan se déroule sans accroc, je décolle en juin 2018 (comme un appel ?). Beaux voyages et merci pour tes partages 🙂

    Aimé par 2 people

    1. C’est super!!quelle chouette projet j’ai hate de suivre tes aventures! Mais finalement beaucoup comme toi connaissent une seconde jeunesse par le voyage…et si en fait on s’en fichait de la jeunesse? 😃 et au fait tu vas où?

      Aimé par 1 personne

      1. Tu as raison, on n’a jamais que l’âge de ses émerveillements.
        Le circuit va dépendre du temps que pourra libérer mon mari. Nous n’arrivons pas à nous décider dans quel sens partir… Tu vois, on n’est pas arrivés 😉

        Aimé par 1 personne

  4. « Notre génération ne changera peut être pas le monde. Nous voulons le voir de près. Nous ne sommes pas une génération de révolutionnaire politisé. Nous savons très bien que la politique ne changera pas la condition humaine. Les idéaux politiques ont perdu leur pouvoir de transcendance. Notre transcendance c’ est le voyage.

    Nos héros s’appellent chris mccandless, Sarah marquis cheryl strayed ou Mike horn.
    Notre idéal c’est autre chose. Nous ne savons pas trop quoi, alors on part au bout du monde le chercher. »

    Voilà qui me parait infiniement juste. Pour moi, le voyage est immobile, et je scrute le monde quotidien en explorant sa profondeur…Ma soeur voyage au bout du monde, mais je crois que la démarche est la même et tu la dis si bien!

    J'aime

  5. Je suis sensible à ce que vous écrivez. J’ai des enfants de la génération ainsi décrite. Je tente chaque jour de les conseiller indirectement pour qu’ils soient en quête du meilleur. Le temps m’a fait faire quelques compromis mais c’est bien le fait d’être entier qui m’a préservé de me perdre définitivement, et de rester humain. Les voyages continuent de m’emmerveiller mais produisent aussi leur lot de frayeurs, quant au sort du monde.

    Aimé par 1 personne

  6. C’est un peu comme ce besoin d’enfin découvrir toutes les histoires et les secrets d’une vieille personne (la planete) alors qu’on craint qu’il ne nous reste plus beaucoup de bon temps à partager avec elle…
    C’est un élan de tendresse dont on sait qu’on sortira grandi…
    Explorer, partager, comprendre ce qui nous relie, absorber notre histoire lointaine pour tenter de mieux appréhender nos incohérences locales.
    C’est tout sauf une fuite.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s